Blog du collectif des personnels mobilisés de Lyon 2

Posts Tagged ‘communiqués’

Décret modificatif sur le statut des enseignants-chercheurs: les réactions de l’Université Sorbonne Nouvelle

In Actualités on 11 décembre 2008 at 18:52

Les trois conseils de l’université Sorbonne Nouvelle (Paris 3), réunis le mardi 9 décembre pour débattre du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs, ont adopté à l’unanimité (moins 5 abstentions) le texte suivant :

Les trois conseils de l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, réunis en assemblée extraordinaire le 9 décembre 2008, demandent la refonte du projet de décret modificatif sur le statut des enseignants-chercheurs tel que communiqué aux universités le 1er décembre 2008.
Ils expriment :
–     la volonté que soit respectée l’égalité de traitement des universitaires sur le territoire national au sein du service public d’enseignement supérieur ;
–     le refus qu’entrent en concurrence les activités d’enseignement et de recherche par le biais d’une modulation imposée des services à moyens constants ;
–     l’étonnement devant le fait que les charges administratives, qui pèsent de plus en plus dans les services des enseignants-chercheurs au fil des réformes ministérielles, ne soient pas prises en compte ;
–     le souhait du maintien d’un dispositif de gestion des carrières et d’évaluation indépendant par un Conseil National des Universités majoritairement élu, ne laissant pas les décisions à la seule discrétion des Présidents et Conseils d’Administration des universités ;
–     le refus de restrictions budgétaires exercées aux dépens de la qualité et de la diversité des formations ;
–     la demande d’un plan pluriannuel de publication des postes vacants et à créer pour l’ensemble des personnels.

Ce projet introduit une inégalité entre les enseignants-chercheurs entraînant un alourdissement de certains services ; le concept d’enseignement-punition, indigne des valeurs que doit porter l’Université, est dangereux à terme pour la qualité de l’enseignement et de la recherche.

Communiqué de la liste PAU – 02/10/08

In Actualité de PAU on 2 octobre 2008 at 06:00

Nous venons de prendre connaissance du « compte rendu » du dernier Conseil d’Administration envoyé par le groupe Perspectives. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’écrit en question est réducteur : il ne rend compte que très partiellement des positions qui ont été exprimées pendant la séance par l’ensemble des présents et il semble bien que cette représentation partielle est politiquement motivée. Il s’agit pour le groupe Perspectives non seulement de mettre en cause l’honnêteté et la droiture de la nouvelle équipe présidentielle, qui sans doute va répondre sur la question de sa « manipulation » des faits en ce qui concerne la réglementation des tractages dans l’enceinte universitaire, mais aussi de déformer les positions des autres acteurs du CA qui ne partagent pas le point de vue de Perspectives.
Lire le reste de cette entrée »

Communiqué de la liste PAU (2 juillet 2008)

In Actualité de PAU on 3 juillet 2008 at 00:34

Communiqué relatif à l’élection du Président de l’Université

Nous avons déjà donné, à plusieurs reprises, notre position quant au bilan de l’équipe présidentielle actuelle et à la situation de blocage institutionnel. C’est pourquoi la liste PAU a décidé d’apporter son soutien, ponctuel, à la candidature d’Olivier Christin lors de l’élection du président de l’Université Lyon 2 (CA du 11 juillet 2008).

Ce soutien n’est ni un accord de gouvernement, ni un blanc-seing sur la composition de la future équipe présidentielle. Il s’agit d’un accord ponctuel lié aux conditions présentes et ne constituant en aucun cas un engagement vis-à-vis de la future équipe présidentielle. La liste PAU, qui entend conserver son autonomie d’action et son indépendance, a refusé de prendre part à une future équipe présidentielle.

Pourquoi notre soutien à la candidature d’Olivier Christin ?

Principalement parce que :

– il faut mettre fin à un mode de gestion autoritaire qui a montré ses effets nocifs (en particulier lors du mouvement contre la loi LRU en novembre et décembre 2007),
– il faut saisir l’opportunité de sortir de l’impasse institutionnelle dans laquelle l’équipe actuelle s’est elle-même enfermée. La liste de soutien à Claude Journès (Perspectives) ne s’est engagée, à aucun moment, à modifier quoi que ce soit à la gouvernance actuelle : elle a donné un quitus à l’équipe actuelle pour l’ensemble de ses actions, et a même justifié l’appel aux forces de l’ordre contre les grévistes anti-LRU. Elle a été le meilleur avocat d’un statu quo que beaucoup d’entre nous trouvent indéfendable.

Voici les points, préalables à tout soutien, sur lesquels la liste PAU a trouvé un accord avec la liste RED :

1. Une gestion démocratique et transparente
* Décisions prises dans la transparence et la démocratie et bilan régulier des actions menées auprès de la communauté universitaire. Possibilité pour les délégations qui le souhaitent d’être reçues au CA.
* Concertation et négociation avant toute mise en place d’un dispositif préconisé par le ministère.
* Accès de toutes les organisations syndicales de personnels et d’étudiants, des listes constituées aux élections, aux pages d’accueil du web étudiant, aux pages de l’intranet et aux listes de diffusion. Mise en place d’un forum de discussion des personnels.
* Interdiction de tout usage des caméras pour la surveillance des activités militantes sur les campus. Destruction des bandes et des dossiers illégaux existants. Mise en place d’une commission d’enquête pluraliste sur l’usage qui a été fait des caméras et sur leur utilité réelle pour la sécurité des personnes et du matériel. Cette commission rendra un rapport dans un délai de deux mois après la mise en place de la nouvelle équipe.
* Renforcement de la présence institutionnelle à Bron.
* Refus d’utilisation des personnels de service de sécurité pour des tâches de surveillance et recadrage de leurs missions.
* Mise en place d’une cellule de veille pour défendre les étudiants (ou des enseignants non titulaires) étrangers menacés d’expulsion alors qu’ils sont inscrits à l’Université ou employés par elle.

2. Gestion des personnels
* Concertation pour la désignation du vice-président chargé des personnels.
* Mise en place d’une cellule de veille sociale pour les personnels fragilisés.
* Mise en place d’une instance de médiation pour la gestion des conflits dans les services.
* Gestion des personnels qui respecte les décisions des instances paritaires (CAP, CPE, CTP, CHS etc.)
* Résorption de la précarité et des formes de précarisation par la mise en place d’outils de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs, des compétences et des qualifications acquises.
* Mise en place d’un service d’action sociale des personnels.

3. Limitation des effets de la loi LRU
* Engagement du président à ne pas utiliser le droit de veto.
* Priorité donnée à l’emploi statutaire (garantie du service public et de son impartialité). Usage exceptionnel, et strictement contrôlé par les instances, des contrats de droit privé.
* L’Université doit garder le contrôle exclusif du financement, du contenu et de l’intitulé de ses formations. Les financements extérieurs ne doivent pas être prétexte au désengagement de l’État et doivent faire l’objet d’une mutualisation au sein de l’Université.
* Pas d’externalisation des services.

Cet accord sur des points précis et importants permettrait à l’Université Lyon2 de sortir d’un système de gestion autoritaire et créerait de meilleures conditions pour poursuivre la lutte contre la LRU.

C’est donc sur les bases de cet accord que les élus de la liste PAU apporteront, lors du CA du 11 juillet 2008, leur soutien à la candidature d’Olivier Christin.

Communiqué du collectif (19 juin 08)

In Actualité de PAU on 19 juin 2008 at 12:12

Le tribunal a rendu son verdict dans le procès des deux syndicalistes étudiants accusés de violences à l’encontre de policiers lors d’une charge contre un piquet de grève, le 6 décembre 2007, pendant la lutte (toujours d’actualité) contre la LRU. Ces deux étudiants avaient été qualifiés dans le communiqué de la présidence de « personnes extérieures à Lyon2″. Ils ont tous les deux été relaxés des charges qui pesaient contre eux et, fait rare, les policiers ont été déboutés de leur demande de constitution de partie civile. Le juge s’est fondé presque exclusivement sur les vidéos de la scène pour rendre son verdict, estimant que les étudiants s’étaient contentés d’opposer une  » force d’inertie  » et ne s’étaient à aucun moment montrés violents envers les policiers.
Dès le mois de décembre, le collectif des personnels mobilisés et le Snesup ont fortement soutenu les étudiants inculpés : soutien moral, juridique (recherche d’avocat) et physique (manifestations et présence des personnels auprès des étudiants lors des séances au tribunal). À la différence des autres listes, nullement impliquées dans cette action, les candidats et les élus de la liste PAU ont activement poursuivi ce soutien, entre autres financièrement (fonds réunis qui seront versés aux étudiants pour leur permettre de payer leur avocat), dans une perspective de solidarité et de défense de la démocratie et des droits syndicaux. Le collectif des personnels mobilisés, le Snesup et les élus PAU se réjouissent du verdict rendu et entendent le faire connaître. En effet, au moment où certains dans les organes officiels de l’université parlent de pression sur les étudiants, il est bon que la véritable pression, c’est-à-dire la répression policière, bien réelle, soit reconnue comme telle.

La Liste Pau et le Collectif des personnels mobilisés

Communiqué des élus de la liste PAU (11 juin 2008)

In Actualité de PAU on 11 juin 2008 at 10:21

Le vendredi 6 juin, pour la troisième fois en un mois, le Président de notre université, Claude Journès, a échoué dans sa tentative de constituer une majorité de gestion au sein du Conseil d’Administration de notre université. Pour la troisième fois, seules dix voix sur vingt-deux se sont prononcées en faveur des propositions présidentielles, pourtant qualifiées par le principal intéressé – Claude Journès – d’ « équilibrées » et de « consensuelles ». Derrière la question aux apparences anodines de l’adoption d’une liste de personnalités extérieures habilitées à siéger au Conseil se dessine une autre, autrement plus importante, de la construction d’une majorité politique pour les années à venir, alors que les récentes élections universitaires n’ont pas – c’est le moins que l’on puisse dire – répondu aux attentes de l’équipe présidentielle en place de ce point de vue. Constatant sa position actuellement minoritaire parmi les élus du Conseil, la Présidence espère retrouver une majorité que les urnes ne lui ont pas fournie, par le biais d’une liste de personnalités extérieures dont certaines, ne comprenant pas nécessairement les enjeux internes, seront sans doute tentées par le « légitimisme » envers l’équipe en place.

Depuis les élections, qui ont souligné le caractère minoritaire de l’actuelle présidence, les élus de la liste PAU n’ont cessé de défendre l’idée selon laquelle le seul moyen pour la présidence de sortir de l’impasse politique dans laquelle elle s’est elle-même enfermée, et pour nous tous de revenir à un fonctionnement normal de l’institution, est la démission de Claude Journès, suivie d’une élection présidentielle, à laquelle la liste Perspectives, comme toutes les autres, pourrait proposer une candidature. Depuis les élections, le Président ne cesse de répéter qu’il n’est pas tenu par la loi de démissionner et que par conséquent il reste en place, malgré le blocage que cela entraîne. Nous lui avons répondu que la question n’est plus d’ordre juridique mais plutôt politique pour éviter ainsi la mise sous tutelle de notre université. Pour cela, il faut prendre la seule décision politique qui débloquerait la situation, à savoir créer les conditions d’une nouvelle élection présidentielle. Dans une telle situation, les élus de la liste PAU sont prêts à prendre leurs responsabilités et à rechercher une issue à la crise actuelle : ainsi nous sommes prêts soutenir un(e) candidat (e) indépendant (e) à condition que cette candidature se situe non seulement sans ambiguïté en rupture avec les méthodes de gestion de l’équipe actuelle mais aussi en opposition résolue à la dérive néo-libérale actuelle en matière d’enseignement supérieur et de recherche

Les élus de la liste PAU tiendront une conférence de presse sur ces questions, avec les élus de la liste RED, le lundi 30 Juin.

Les élus des listes PAU au Conseil d’Administration

Message du collectif PAU (20/05/08)

In Actualité de PAU on 20 mai 2008 at 19:39

Chers collègues,

A la suite des élections pour le renouvellement des conseils, les listes Pour une Autre Université ont obtenu 3 sièges au Conseil d’administration, 4 sièges au CEVU et 3 sièges au CS. Rapportées à l’ensemble des suffrages exprimés au Conseil d’administration dans les trois collèges enseignants et Biatos, les listes PAU obtiennent un tiers des voix.
Nous souhaitons à cette occasion remercier tous les électeurs qui nous ont fait confiance.
Notre blog continue à être actif et vous pourrez y trouver nos analyses et nos positions sur la vie de notre université.

Le Conseil d’administration doit approuver la liste des personnalités extérieures. Il ne s’agit pas seulement de nommer des personnalités qui vont participer aux décisions futures. Il s’agit également de nommer des personnes qui vont voter pour la reconduction du Président et de son équipe. Or au vu de la composition actuelle du Conseil d’administration, l’équipe présidentielle ne compte pas de majorité. Le vote de vendredi dernier, au cours duquel la proposition soumise par le Président a été rejetée (avec 12 voix contre et 10 pour), l’a rappelé. Cette étape de mise en place des conseils est décisive car s’y joue la possibilité pour les élus de la communauté universitaire de continuer à jouer un rôle ou bien de se voir substituer l’appui décisif de personnalités extérieures d’avance acquises à l’équipe présidentielle actuelle et venant lui donner une majorité artificielle.

Avant le vote du CA, nos élus ont rencontré le Président, rappelé nos engagements de campagne et fait des propositions de personnalités extérieures. Le Président n’a retenu aucune de nos propositions, ce qui n’aurait pas suffit à emporter le vote des élus PAU, mais reste symptomatique d’une absence d’écoute démocratique.
Conformément à nos prises de positions pendant la campagne, nos élus se sont prononcés contre la liste proposée par la Présidence, dans la mesure où il s’agit d’un déni de démocratie. Les résultats des élections, qu’il s’agisse des étudiants ou des personnels, ont montré une volonté de changement qui doit être entendue.

Un nouveau CA est convoqué pour vendredi prochain : nous vous proposons de venir discuter avec nous de la situation actuelle le jeudi 22 mai, de 12h30 à 14h, dans la salle BR28 (campus des Quais, 18 quai Claude Bernard, rez de chaussée).

Le jour d’après

In Actualité de PAU on 11 avril 2008 at 13:14

Les résultats du scrutin de mardi dernier ont (enfin) été officiellement promulgués.

Les listes PAU réalisent un score tout à fait encourageant : pour ce qui concerne le Conseil d’Administration – seul conseil où nous présentions des candidats dans tous les collèges – nous rassemblons 393 voix sur un total de votants de 1219 (1180 exprimés), soit 33% des personnels enseignants-chercheurs et Biatoss à s’être exprimés.

Avec désormais 3 élus au CA (2 enseignants-chercheurs et 1 Biatoss), 4 élus au Cevu (2 enseignants-chercheurs et 2 Biatoss), et 3 élus au CS (1 enseignant-chercheur et 2 Biatoss), les personnels de Lyon 2 pourront compter sur des représentants résolument opposés aux applications néfastes de la loi LRU et engagés, dans la transparence, pour rendre notre Université plus démocratique, ouverte et solidaire.

Nous nous engageons à organiser régulièrement des AG pour déterminer, avec celles et ceux qui nous ont soutenus, les positions de nos élus sur les différents dossiers présentés dans les conseils ainsi que pour rendre compte des débats qui s’y seront déroulés et des votes qui auront été les nôtres. Une AG se tiendra dès la semaine prochaine afin de préparer le premier CA.

Que tous ceux qui ont soutenu les listes PAU soient ici chaleureusement remerciés

resultats-lyon-2

Résultats

In Actualité de PAU on 10 avril 2008 at 19:53

Résultats officiels

Merci à tous les électeurs de la Liste PAU, qui représente dorénavant une force non négligeable dans la nouvelle configuration des conseils centraux !

14 mesures concrètes Pour une Autre Université

In Actualité de PAU on 25 mars 2008 at 13:17

Liste Pour une Autre Université
Notre engagement immédiat : 14 mesures concrètes

1 – Soumettre au vote du CA une motion contre la loi LRU et pour l’ouverture d’Etats Généraux de l’Université, dès la mise en place des nouveaux conseils centraux.
2 – Revenir aux semestres de 12 semaines dès septembre prochain, en concertation avec toutes les composantes
3 – Mettre fin immédiatement à toute forme de surveillance (main courante, photos, films…) des activités militantes des étudiants ou des personnels par les divers services de l’administration de l’Université en procédant à la destruction des dossiers existants et à l’enlèvement de toutes les caméras de surveillance.
4 – Mensualiser, dans un délai d’un an maximum, tous les enseignants-vacataires qui le désirent, dans toutes les composantes de l’Université Lyon 2.
5 – Mettre en place un comité de réflexion incluant des représentants des doctorants, allocataires, ATER et vacataires, pour envisager les moyens de permettre aux jeunes collègues enseignants non statutaires de plus de 28 ans, de continuer à assurer des vacations.
6 – Constituer une cellule de veille dirigée par le Président, et avec le concours actif du service juridique, pour défendre les étudiants (ou enseignants non titulaires) d’origine étrangère menacés d’expulsion alors qu’ils sont inscrits ou employés par l’Université. Oeuvrer à ce que cette démarche soit celle aussi du PRES de Lyon.
7 – Augmenter significativement les décharges pour l’exercice de responsabilités pédagogiques et la participation aux conseils centraux selon des modalités équitables et transparentes. Rotation régulière des responsabilités pédagogiques et administratives par composante.
8 – Ouvrir le débat au CA sur la place de l’enseignement des TICE dans l’Université en faisant le bilan des expériences de ces dernières années.
9 – S’assurer de l’engagement ferme et écrit du nouveau Président à ne pas faire usage de son droit de veto et à présenter un bilan de son mandat chaque année.
10 – Mettre fin à la pratique des TD au-delà de 40 étudiants. Réduire le nombre maximum d’étudiants par TD à 40 étudiants dans l’immédiat et à 30 étudiants à terme.
11 – Ouvrir au public toutes les séances du CA, du CEVU et du CS en permettant aux délégations qui le souhaitent d’y être reçues. Diffusion de tous les documents préparatoires et de tous les comptes-rendus pour assurer la transparence des débats et des décisions.
12 – Lancer une réflexion collective sur l’usage actuel et la gestion des locaux sur les deux campus (prévention des risques professionnels, priorités écologiques et énergétiques.). Par ailleurs veiller à ce que le vice-président chargé des personnels rende compte des conditions de travail à l’université (environnement et relations de travail, stress), ainsi que d’éventuels cas de harcèlement moral et de mesures de rétorsion illégales, en vue d’y mettre fin.
13 – Ouvrir de manière permanente un espace de débat sur le site web de Lyon 2 permettant à tout enseignant et à tout personnel administratif de l’Université de poster des messages et d’envoyer des documents.
14 – Mettre en place un « Observatoire de la Réussite Étudiante » avec le concours de toutes les composantes de l’Université Lyon 2.